Laure Boulleau est née le 22 octobre 1986 à Clermont-Ferrand (Auvergne-Rhône-Alpes, France). Etant collégienne, elle jouait au football, et a été directement repérée par un surveillant, entraîneur d’un club local : le FC Riomois. Elle y jouera quelques mois en évoluant avec des garçons en U13 DH, le plus haut niveau régional. Plus tard, elle se déplacera vers deux clubs basés en Auvergne.

Laure est repérée par les observateurs du CNFE Clairefontaine et réussit son concours d’entrée en 2003. Elle évolue pendant ce temps là aux côtés de Blaise Matuidi (anciennement joueur du Paris-SG). Malheureusement, elle est victime de ruptures du ligament croisé du genou droit puis gauche.

Elle raconte : « J’ai vécu un an et demi très compliqué mais ils m’ont quand même gardée, se souvient-elle début 2014. Je me suis fait opérer à 14 ans, ma famille était en Auvergne. Bizarrement, je ne me rappelle pas m’être dit que j’allais arrêter ».

Laure Boulleau dispute, avec l’équipe de France de la catégorie, le championnat d’Europe des moins de 19 ans en 2004. L’année suivante, Boulleau et les Bleuettes sont finalistes de la compétition. Toujours en 2005, elle connaît sa première sélection avec l’équipe de France A contre les Pays-Bas.

Pendant l’été, elle signe un contrat avec l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, en même temps elle débute avec l’équipe de France espoirs. Au PSG, elle compte onze matchs à son compteur pour deux buts inscrits. Son poste de prédilection est défenseur gauche.

En 2007-2008, l’équipe termine à la cinquième place de la D1 et se hisse pour la première fois en finale du Challenge de France, perdu 3-0 contre l’Olympique lyonnais. Lors de la saison 2009-2010, le Paris Saint-Germain termine troisième du championnat après avoir occupé le fauteuil de leader de la 8e à la 14e journée. Le Paris Saint-Germain remporte pour la première fois de son histoire le Challenge de France, 5-0 contre Montpellier en finale, son premier trophée majeur. Avec 21 matchs de D1 (2 buts) et cinq en Coupe, il s’agit de la plus grosse saison de Boulleau à ce moment. La saison suivante, les parisiennes se classent secondes et se qualifient en coupe d’Europe. Malgré cela, Laure ne dispute que 16 matchs de championnat.

Sélectionnée avec l’équipe de France pour la Coupe du Monde 2011 en Allemagne, les bleues terminent à la quatrième place. Très attachée au club de la capitale, elle refusera une offre de l’OL juste avant que le PSG passe sous l’ère QSI, l’équipe est alors professionnelle en 2012. En avril 2015, elle est sélectionnée parmi les 23 joueuses qui vont à la Coupe du Monde. Elle participe donc aux quatre premiers matches mais manque le quart de finale perdu face à l’Allemagne à cause d’une blessure au genou.

Laure prendra sa retraite internationale en 2016 avec 65 sélections, puis met fin à sa carrière de footballeuse en 2018. Aujourd’hui, elle est consultante pour Canal +, elle est présente notamment dans le Canal Football Club et commente les matchs de D1 Arkema.

Tags:

Comments are closed