L’Italie impériale au bout du suspense

Le parcours des deux équipes dans la compétition :

ITALIE : La Squadra Azzura a montré un superbe visage lors de ses dernières confrontations, cette équipe a brillé en phases de poules. 7 buts inscrits et aucun encaissé, en l’espace de trois matchs c’est une nation qui s’est révélée favorite pour le succès final. Son parcours a ensuite été marqué par des difficultés, d’abord contre l’Autriche avec ce succès dans les prolongations, dans un match équilibré face aux belges, puis avec une faible prestation contre l’Espagne, les italiens ont été dominés pendant 120 minutes, mais ils ont su se sauver aux tirs au but.

ANGLETERRE : Les Three Lions ont démarré au diesel cette compétition, on ne les attendait pas aussi haut avant ce match. La phase de groupes n’était pas vraiment encourageante avec 6 points pris mais 2 buts marqués seulement, un point positif : elle aussi n’a pris aucun but. Une fois dans la phase à élimination directe, les anglais ont du mettre la deuxième contre une grande équipe d’Allemagne qui s’est soldée par un succès net et sans bavure 2-0 : c’est l’élément déclencheur. Cette équipe écrase ensuite l’Ukraine puis s’impose au bout du suspense contre des danois motivés par leur coéquipier Eriksen.

Les compositions :

Italie :

Donnarumma – Emerson ; Chiellini ; Bonucci ; Di Loenzo – Verrati ; Jorginho ; Barella – Insigne ; Immobile ; Chiesa

Source : Twitter – @azzurri

Angleterre :

Pickford – Maguire ; Stones ; Walker – Shaw ; Rice ; Phillips ; Trippier – Mount ; Sterling – Kane

Source : Twitter – @england

Le déroulé de la rencontre :

TEMPS REGLEMENTAIRE : Le match démarre à Wembley (Londres), et l’Angleterre ne se gêne pas pour réveiller l’Italie, elle sonne la charge d’entrée de jeu avec une récupération de Mason Mount. Les transmissions sont rapides, avec l’enchaînement Mount – Shaw – Kane puis la longue transversale pour Trippier. Il centre second poteau pour Shaw qui n’est pas marqué, il ouvre le score sur une reprise de volée. Les anglais mettent le rythme d’entrée et mènent 1-0 à la 2e.

Après une longue phase de possession des anglais, sans partage, les italiens arrivent à frapper la première fois au but à la 27e minute par l’intermédiaire d’Insigne avec un tir non cadré qui n’est pas du tout dangereux. 7 minutes plus tard c’est Chiesa, le jeune maître à jouer de cette équipe qui frappe fort avec un tir rasant, mais qui fuit le cadre pour quelques centimètres.

Malgré la domination anglaise, les italiens se créent à nouveau une occasion avec une succession de tirs contrés par la défense rouge et blanche. A la mi-temps les équipes se quittent sur le score de 1 à 0.

Comme en première période, les locaux poussent dès la reprise et auraient peut-être dû obtenir un penalty à la 47e sur l’intervention de Chiellini et Bonucci sur Sterling. L’action est assez ambiguë.

A partir de ce moment, les italiens reprennent des couleurs, ils ont davantage le ballon. Sur un corner, à la 66e minute, Pickford fait un premier arrêt sur une tête de Verrati, malchanceux, ce ballon revient dans les pieds de Bonucci qui pousse le ballon au fond des filets. L’Italie égalise et revient à hauteur 1-1.

Jusqu’à la 90e, le match est équilibré avec des occasions de chaque côté. Le temps réglementaire se termine sur le score de parité 1-1, mais, il faudra désigner un vainqueur à la fin de ce match soit par les prolongations, sinon aux tirs au but.

PROLONGATIONS : Les 15 premières minutes sont globalement dominées par les bleus clair, Bernardeschi frappe le coup franc central capté en deux temps par Pickford à la 106e. Puis les 15 autres sont très équilibrées, il n’y a pas eu d’occasion nette. Les deux équipes vont donc disputer la séance de pénalties.

TIRS AU BUT : Ce sont les azzurri qui démarrent cette séance devant le virage de supporters anglais comme l’a désigné le tirage.

  • Berardi sans trembler, prend à contre-pied le gardien anglais. (1-0)
  • Kane lui répond avec une frappe tendue, Donnarumma avait pourtant sauté du bon côté. (1-1)
  • Pickford réalise un exploit en sortant le tir de Belotti avec une parade extraordinaire. (1-1)
  • Maguire détruit la caméra avec un tir pleine lucarne. (1-2)
  • Bonucci retarde son tir et marque ensuite, le ballon a failli être arrêté pour quelques centimètres. (2-2)
  • Rashford tout juste entré en jeu, tire son penalty façon Neymar et butte sur le poteau. (2-2)
  • Ensuite, Bernardeschi réussit son tir plein centre, marque et permet à l’Italie de mener à nouveau. (3-2)
  • Sancho n’ayant presque pas joué également trouve Donnarumma sur son passage qui arrête le ballon. (3-2)
  • Pickford arrête encore une fois un tir, c’était un penalty décisif pour le titre tiré par Jorginho. (3-2)
  • Il fallait que Saka marque pour revenir à hauteur, mais le gardien s’interpose et donne la victoire à l’Italie. (3-2)

ITALIE 11 ANGLETERRE (3-2 a.tab) / Homme du match Terrain Sport : Jordan Pickford

Source : Twitter – @azzurri

Quel avenir pour ces deux équipes ?

La Squadra renaît après ce titre de champion d’Europe alors qu’elle ne s’était même pas qualifiée pour la dernière Coupe du Monde (Russie 2018). Mancini a su reconstruire une équipe et un groupe à partir de jeunes joueurs qui créent un superbe collectif, même si sur le papier elle n’avait pas le plus de joueurs talentueux. Le Champion d’Europe en titre va vouloir affirmer sa domination dès les prochaines “grandes” rencontres face à la Suisse (éliminatoires CDM 2022) et à l’Espagne (Ligue des Nations) en fin d’année civile.

Les malheureux Three Lions ont tout d’une équipe qui peut aller gagner une Coupe du Monde, elle incarne la nouvelle génération et considèrera ce match comme référence pour apprendre de ses erreurs et progresser grâce à ses jeunes talents qui seront au fil des matchs, de plus en plus mûrs. Cette équipe continuera son parcours contre des petites équipes et devra confirmer au fur et à mesure son statut de favori.

Tags:

Comments are closed